Projet Pédagogique

nos 3 axes pédagogiques

 

1. Les apprentissages naturels

 

Entre sa naissance et son entrée à l'école maternelle, l'enfant acquiert naturellement et à son rythme une quantité impressionnante de compétences (parmi les plus visibles : marcher, parler, visser / dévisser, empiler, manger seul, aller sur le pot, ...). Nous n'avons aucun doute sur le fait qu'il va les acquérir et avons une confiance absolue en ses capacités. Il n'y a aucune raison pour que ce processus s'interrompe ou change à partir de 3 ans.

La curiosité et l'enthousiasme de l'enfant le poussent naturellement à apprendre et à se dépasser.

Chacun est doué pour quelque chose, chacun va aller vers ce pour quoi il est fait, pourvu qu'on lui laisse le choix de se consacrer à ce qui l'intéresse, le passionne, sans hiérarchiser les domaines de compétences. Ainsi, les enfants développent des compétences et se perfectionnent. Les apprentissages se font joyeusement et sans effort.

Jouer est une activité naturelle et la place que nous lui accordons est centrale car c'est par le jeu que l'enfant apprend le plus efficacement.

Nous accueillons chacun dans le rythme qui est le sien : moment d'apprentissage / moment de pause, durée d'une activité, périodicité, ...

Nous répondons aux besoins de chaque enfant.

 

L'école est riche de propositions de par la variété des domaines d'apprentissages à disposition ainsi que par un fonctionnement qui permet à l'enfant :

- d'explorer seul,

- d'être accompagné par un adulte qui le soutient et le guide,

- de découvrir une activité proposée par un adulte (enseignant ou intervenant).

 

L'univers dans lequel les enfants baignent quotidiennement favorise un cursus entièrement personnalisé grâce auquel ils peuvent acquérir toutes les compétences et savoirs nécessaires pour évoluer dans la société, s'épanouir en y participant activement.

 

 

2. Le multi-âges

 

Accueillir des enfants d'âges différents ouvre tout un champ de possibles dans le partage de centres d'intérêts communs, dans les services proposés par les uns aux autres selon les compétences ou les motivations, dans la variété et la richesse des échanges.

 

La mixité d'âges limite les conflits puisque les enfants ont moins à "jouer des coudes" pour défendre leurs particularités et leur place. Elle favorise l'entraide et chacun se trouve valorisé par ce qu'il apporte aux autres.

Les enfants s'inspirent naturellement des plus avancés qu'eux, ceux-ci ont aussi grand plaisir à transmettre leur expérience à ceux qui les suivent de plus ou moins près. Des enfants d'âges différents peuvent également apprécier de partager la complicité et la joie qu'on éprouve lorsqu'on vit une même découverte.

 


 

3. Le lien avec la nature

 

"L'environnement naturel (...) fournit aux enfants des opportunités uniques d'apprentissage que ce soit en matière d'engagement, de prise de risques, de découverte, de créativité, de maîtrise de situations, d'estime de soi. Il inspire une variété d'états émotifs - comme l'émerveillement - et améliore les aptitudes physiologiques censées avoir une influence positive sur les différents aspects de développement cognitif." affirme Payam Davdand co-auteur d'une étude.*

La nature a des effets sur le cerveau de nos enfants. Des chercheurs espagnols ont en effet constaté que les écoliers entourés d'espaces verts mémorisaient mieux et se concentraient plus en classe que les autres.

Nous sommes convaincues des avantages que les enfants ont à évoluer dans un environnement où la nature est présente, où la vie est visible, disponible et où les enfants sont acteurs tout au long de leur journée :

- un potager en permaculture en lien avec une exploitation de maraîchage bio et des producteurs locaux. Ce partenariat est précieux pour les enfants de l'école qui seront en contact avec la terre et ce qu'elle produit ;

- des espaces où les animaux sont accueillis, nourris, soignés et respectés.

 

Nous nous engageons dans les domaines suivants :

- une consommation raisonnée (eau, électricité, chauffage, papier,...) ;

- le recyclage avec le tri sélectif des déchets ;

- une deuxième vie pour des objets dont la fonction peut être détournée plutôt que de les jeter (par exemple les éponges tawashi) ;

- le compostage. Il nous apparaît important que les enfants puissent observer le cycle naturel de la vie où tout ce qui vient de la terre retourne à la terre. Ce qui est cultivé est mangé, les épluchures sont compostées et ce compost enrichira la terre ou alors ce que la terre donne, nous le mangeons, les déchets de végétaux nourrissent les animaux qui vont donner à leur tour du fumier pour enrichir la terre. Ce cycle naturel, respectueux et productif, est vécu avec simplicité au quotidien par les enfants ;

- la récupération des eaux de pluie pour l'arrosage des cultures ;

- des choix respectueux de la nature et de notre santé, pour les produits d'entretien notamment.

 

* 1) L'étude a été réalisée entre 2012 et 2013, sur plus de 2500 écoliers âgés entre 7 et 10 ans, dans 36 écoles. Les conclusions ont été publiées dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS).