historique

les différentes Étapes

 

Un duo : Élisabeth & Sophie

Le projet de cette école créative a démarré quand nous nous retrouvions sur le parking, à la sortie de l'école et que nous rêvions d'un monde où les enfants seraient entendus, considérés et heureux d'être qui ils sont, un monde où les adultes leur feraient confiance et, plutôt que de se plaindre et râler sur les choses qui ne leur conviennent pas, deviendraient les cocréateurs de leur quotidien. Nous envisagions alors des réunions informelles pour échanger et partager notre vision avec d'autres parents, enseignants ou plus largement des adultes inspirés par le sujet.

C'était il y a déjà trois ans...

 

Au printemps 2016, nous avons initié dans notre commune d'Azay-sur-Cher la mise en place d'échanges de services, de partages de savoirs, de mutualisation de matériels, de coopération, de partage / échange de produits au sein d'un collectif local et informel. L'idée était d'inventer ensemble d'autres façons de vivre, de fonctionner, d'échanger. Le nom d'Azay-lien a fait l'unanimité et nous avons été aidées pour la construction d'un site: http://www.azaylien.fr

 

En avril 2017, le projet d'école est devenu une évidence et nous nous sommes lancées pour de bon dans cette aventure.

Tant de choses étaient à faire ( créer une association, écrire des statuts, une charte, un règlement intérieur, définir  un projet pédagogique, un mode de fonctionnement qui nous va bien,...)

 

Puis un trio : Christine nous rejoint

En mai 2017, nous avons rencontré Christine qui cherchait à s'installer en maraîchage bio. Nous portions toutes les trois le même enthousiasme pour faire fleurir un lieu de vie : des enfants, un lopin de terre, des légumes que l'on voit pousser, des parents, des enseignants, des personnes de la commune ou d'ailleurs qui viennent transmettre leurs savoirs, leurs passions et aussi apprendre ensemble en étant dans une démarche de respect de la terre et du vivant.

Christine a partagé son expérience de création d'école près de Béziers, la nécessité que les parents s'investissent, du côté convivial et festif qu'elle a gardé de tous ces chouettes moments de rencontres.

 

Nous avons appris à mieux nous connaître, à nous écouter, à exprimer les envies partagées et les désaccords, à respecter nos différences, à reconnaître nos talents et la place qui est juste pour chacune.

Le passage de la vision à la mise en place concrète a pris du temps, celui de lâcher l'urgence, d'accueillir les différentes étapes avec patience.

 

Christine suit son chemin pour s'installer en tant que maraîchère. Elle est actuellement sur un parcours de "paysans créatifs", elle apprend en travaillant avec des producteurs.

 

L'urgence a glissé et nous sommes confiantes dans le fait que si nos activités doivent se retrouver, cela se fera.

 

Juste avant notre première réunion, nous avons rencontré deux femmes, porteuses d'un projet en grande résonance avec le nôtre. Nos rencontres, la simplicité et la fluidité de nos échanges sont  des cadeaux renouvelés. Pour l'instant, chaque projet se poursuit et lorsque ces deux écoles auront chacune leur lieu, l'envie forte de travailler en réseau pourra s'exprimer et se développer. Nous sommes toutes les quatre enthousiasmées de voir fleurir des projets qui proposent un nouveau regard sur la place de chacun, notre responsabilité et nos potentialités pour agir sur notre environnement localement.

 

 Nous remercions du fond du coeur les personnes qui ont initié le Mouvement des Pluriels Convergents (MPC).

Elles  nous ont apporté leur soutien plein et entier.

Elles nous ont accompagnées avec bienveillance et sans complaisance sur le fond et la forme de notre projet.

Elles ont lu nos différentes versions, nous ont rencontrées en juin et novembre 2017 ainsi qu'en mars 2018.

Leurs retours nous ont été précieux et nous ont permis de creuser et d'affiner notre projet.

Merci pour le temps et l'énergie qu'elles nous ont consacrés!

Le MPC accompagne et clarifie bénévolement les projets qui lui sont présentés. Il peut les financer en partie,

selon ses ressources, mais ne les réalise pas.